Les Pérégrinations de Joce

Les Pérégrinations de Joce

Paris romantique, 1815-1848 - Petit Palais

Voilà une exposition à ne pas louper au Petit Palais : Paris romantique 1815-1848 (jusqu'au 15 septembre 2019)

Une promenade dans les quartiers emblématiques de cette époque : Les Tuileries, Le Palais-Royal, le Quartier Latin....

 

J'ai adoré passer de quartier en quartier et de découvrir toutes les différentes oeuvres d'art (il y a 600 oeuvres !) : tableaux, sculptures, de belles robes, du mobilier, des éventails.....

 

L'exposition continue au Musée de la Vie Romantique qui est un lieu charmant à visiter.

 

Les explications sous mes photos sont issues des cartels du Petit-Palais.

 

 

les différents quartiers de la visite

les différents quartiers de la visite

Le Palais des Tuileries

Alexandre-Jean Dubois-Drahonet
Portrait de la Duchesse de Berry dans son grand salon du pavillon de Marsan
1828

Paris, musée des arts décoratifs

Alexandre-Jean Dubois-Drahonet
Portrait de la Duchesse de Berry dans son grand salon du pavillon de Marsan
1828

Paris, musée des arts décoratifs

Jean-François Denière
Pièces du service à dessert du duc d'Orléans, Paris
1840-1842
Paire de compotiers et corbeille à fruits

Paris, musée des arts décoratifs

Jean-François Denière
Pièces du service à dessert du duc d'Orléans, Paris
1840-1842
Paire de compotiers et corbeille à fruits

Paris, musée des arts décoratifs

Compotier
Cristal gravé et doré, bronze doré, argent niellé, pierres (cornalines, chrysoprases, améthystes, grenats, agates, turquoises)

Compotier
Cristal gravé et doré, bronze doré, argent niellé, pierres (cornalines, chrysoprases, améthystes, grenats, agates, turquoises)

Manufacture royale de Sèvres
Paire de vases Fragonard

Manufacture royale de Sèvres
Paire de vases Fragonard "Charles VII" et "Agnès Sorel"
1827-1833
Porcelaine dure, peinte et dorée

Versailles, musée national des châteaux de Versailles et Trianon

Ecole Française
Louis-Philippe Ier et sa famille - vers 1832

Sur ce tableau, Louis-Philippe voulait mettre en avant sa famille.
On le voit entouré, à droite, de sa soeur Adélaïde, et à gauche de la Princesse Louise habillée de noir et de la Reine Marie-Amélie.
Derrière le Roi se trouve Ferdinand, Duc d'Orléans, héritier du trône ; à ses côtés à droite Louis, Duc de Nemours, et Henri, Duc d'Aumale et à gauche François, Prince de Joinville ; puis les Princesses Marie et Clémentine. Enfin à côté de la Reine le dernier-né, Antoine, Duc de Montpensier

Versailles, musée national des châteaux de Versailles et Trianon

Ecole Française
Louis-Philippe Ier et sa famille - vers 1832

Sur ce tableau, Louis-Philippe voulait mettre en avant sa famille.
On le voit entouré, à droite, de sa soeur Adélaïde, et à gauche de la Princesse Louise habillée de noir et de la Reine Marie-Amélie.
Derrière le Roi se trouve Ferdinand, Duc d'Orléans, héritier du trône ; à ses côtés à droite Louis, Duc de Nemours, et Henri, Duc d'Aumale et à gauche François, Prince de Joinville ; puis les Princesses Marie et Clémentine. Enfin à côté de la Reine le dernier-né, Antoine, Duc de Montpensier

Versailles, musée national des châteaux de Versailles et Trianon

Antonin Moine
Marie-Amélie, Reine des Français - 1833
D'origine sicilienne, la Reine était alors âgée de 45 ans et mère de 10 enfants.

Paris, Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Antonin Moine
Marie-Amélie, Reine des Français - 1833
D'origine sicilienne, la Reine était alors âgée de 45 ans et mère de 10 enfants.

Paris, Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Eugène Viollet-Le-Duc
Le banquet des dames dans la salle de spectacles des Tuileries (Bal de 1835)

Sous Louis-Philippe, 4 grands bals étaient organisés au palais des Tuileries chaque hiver.
Comptant environ 3000 invités, ils étaient animés par 3 orchestres, répartis dans tous les salons du premier étage. Vers minuit, un souper était offert aux dames dans le théâtre du palais transformé en une immense salle de festin.

Paris, Musée d'Orsay

Eugène Viollet-Le-Duc
Le banquet des dames dans la salle de spectacles des Tuileries (Bal de 1835)

Sous Louis-Philippe, 4 grands bals étaient organisés au palais des Tuileries chaque hiver.
Comptant environ 3000 invités, ils étaient animés par 3 orchestres, répartis dans tous les salons du premier étage. Vers minuit, un souper était offert aux dames dans le théâtre du palais transformé en une immense salle de festin.

Paris, Musée d'Orsay

Détail du tableau
de bien jolies toilettes !

Détail du tableau
de bien jolies toilettes !

Détail du tableau

Détail du tableau

François-Xavier Winterhalter
Philippe d'Orléans, comte de Paris, en robe de baptême - 1842

Premier fils du duc d'Orléans, Philippe naquit aux Tuileries le 24 août 1838.
Louis-Philippe ressucita pour son petit-fils, le titre de comte de Paris qui n'avait pas été porté depuis Bouchard de Vendôme, compagnon d'Hugues Capet.
Après la mort accidentelle de son père en 1842, il devint l'héritier du trône

Collection particulière

François-Xavier Winterhalter
Philippe d'Orléans, comte de Paris, en robe de baptême - 1842

Premier fils du duc d'Orléans, Philippe naquit aux Tuileries le 24 août 1838.
Louis-Philippe ressucita pour son petit-fils, le titre de comte de Paris qui n'avait pas été porté depuis Bouchard de Vendôme, compagnon d'Hugues Capet.
Après la mort accidentelle de son père en 1842, il devint l'héritier du trône

Collection particulière

Ary Scheffer
Marie d'Orléans - 1837
Deuxième fille de Louis-Philippe, Marie d'Orléans reçoit dès son plus jeune âge une solide instruction.
Le peintre d'origine hollandaise, Ary Scheffer, lui enseigne le dessin, depuis ses 8 ans.
Vers 1834, elle s'essaie à la sculpture et se montre très douée. Elle devient rapidement une artiste reconnue dans le domaine.

Chantilly, Musée Condé

Ary Scheffer
Marie d'Orléans - 1837
Deuxième fille de Louis-Philippe, Marie d'Orléans reçoit dès son plus jeune âge une solide instruction.
Le peintre d'origine hollandaise, Ary Scheffer, lui enseigne le dessin, depuis ses 8 ans.
Vers 1834, elle s'essaie à la sculpture et se montre très douée. Elle devient rapidement une artiste reconnue dans le domaine.

Chantilly, Musée Condé

Prosper Lafaye
Salon de la Princesse Marie aux Tuileries - Vers 1838

Prosper Lafaye
Salon de la Princesse Marie aux Tuileries - Vers 1838

Le Palais Royal

Maquettes du Palais-Royal

Maquettes du Palais-Royal

La Belle Limonadière - 1817
Le Café des Mille Colonnes, dans la galerie Montpensier, avait acquis sous l'Empire et sous la Restauration, une renommée européenne due en grande partie à la beauté de la maîtresse de maison, Mme Romain dit

La Belle Limonadière - 1817
Le Café des Mille Colonnes, dans la galerie Montpensier, avait acquis sous l'Empire et sous la Restauration, une renommée européenne due en grande partie à la beauté de la maîtresse de maison, Mme Romain dit "la belle limonadière".
On se pressait pour l'apercevoir dans les galeries du Palais-Royal

Paris, Musée Carnavalet, histoire de Paris

Menu du restaurant

Menu du restaurant "Les Trois Frères Provençaux" - vers 1843
Cette enseigne fut considéré comme le premier restaurant de Paris. Ouvert sous le Consulat, dans la galerie de Beaujolais au Palais-Royal.
Sa spécialité était la brandade de morue mais il y avait de nombreux autres plats comme vous le montre le menu

Collection particulière

Achille Devéria
Dix-huit heures de la journée d'une parisienne : 8 heures du matin, midi, 9 heures du soir - vers 1829
On peut y voir les belles toilettes de la parisienne de l'époque

Paris, Musée Carnavalet, histoire de Paris

Achille Devéria
Dix-huit heures de la journée d'une parisienne : 8 heures du matin, midi, 9 heures du soir - vers 1829
On peut y voir les belles toilettes de la parisienne de l'époque

Paris, Musée Carnavalet, histoire de Paris

Gérard Fontallard
Bulletin des modes ridicules
les modes de cette période prêtaient à la satire

Gérard Fontallard
Bulletin des modes ridicules
les modes de cette période prêtaient à la satire

Claude-Marie Dubufe
Jeune fille au portrait - vers 1830
C'est une parfaite incarnation de la parisienne de 1830

Paris, Musée des Arts Décoratifs

Claude-Marie Dubufe
Jeune fille au portrait - vers 1830
C'est une parfaite incarnation de la parisienne de 1830

Paris, Musée des Arts Décoratifs

Robe habillée vers 1824
Façonné de soie violet à motifs de zigzags, satin de soie violet, toile de coton écrue

Paris, Palais Galliera, musée de la mode de Paris

Robe habillée vers 1824
Façonné de soie violet à motifs de zigzags, satin de soie violet, toile de coton écrue

Paris, Palais Galliera, musée de la mode de Paris

Robe d'été vers 1830-1834
Toile de coton blanche imprimée de motifs vermiculés mauves et bleus, toile de coton blanche

Paris, Palais Galliera, musée de la mode de Paris

Robe d'été vers 1830-1834
Toile de coton blanche imprimée de motifs vermiculés mauves et bleus, toile de coton blanche

Paris, Palais Galliera, musée de la mode de Paris

Robe d'été vers 1845
Pékin de coton rayé imprimé de motifs polychromes, toile de coton blanche

Paris, Palais Galliera, musée de la mode de Paris

Robe d'été vers 1845
Pékin de coton rayé imprimé de motifs polychromes, toile de coton blanche

Paris, Palais Galliera, musée de la mode de Paris

Robe d'été vers 1832
Toile de coton blanche imprimée de motifs floraux multicolores

Paris, Palais Galliera, musée de la mode de Paris

Robe d'été vers 1832
Toile de coton blanche imprimée de motifs floraux multicolores

Paris, Palais Galliera, musée de la mode de Paris

Robe d'été vers 1820-1824
Percale et mousseline blanches

Paris, Palais Galliera, musée de la mode de Paris

Robe d'été vers 1820-1824
Percale et mousseline blanches

Paris, Palais Galliera, musée de la mode de Paris

Redingote d'été vers 1820
Piqué de coton blanc, toile de lin blanche

Paris, Palais Galliera, musée de la mode de Paris

Redingote d'été vers 1820
Piqué de coton blanc, toile de lin blanche

Paris, Palais Galliera, musée de la mode de Paris

Fontaines à odeur

Paris, Musée des Arts Décoratifs

Fontaines à odeur

Paris, Musée des Arts Décoratifs

Nécessaire à couture vers 1825

Paris, Musée des Arts Décoratifs

Nécessaire à couture vers 1825

Paris, Musée des Arts Décoratifs

Capote vers 1840-1845

Capote vers 1840-1845

Cabaret à liqueurs vers 1820-1830
Bronze, bois de citronnier marqueté d'amarante, cristal taillé

Paris, Musée des Arts Décoratifs

Cabaret à liqueurs vers 1820-1830
Bronze, bois de citronnier marqueté d'amarante, cristal taillé

Paris, Musée des Arts Décoratifs

Maison Provent
Pendule, présentée à l'Exposition des produits de l'industrie de 1827

Paris, Musée des Arts Décoratifs

Maison Provent
Pendule, présentée à l'Exposition des produits de l'industrie de 1827

Paris, Musée des Arts Décoratifs

Jacob Petit
Brûle-parfum en forme de vase vers 1840
Porcelaine dure

Paris, Musée des Arts Décoratifs

Jacob Petit
Brûle-parfum en forme de vase vers 1840
Porcelaine dure

Paris, Musée des Arts Décoratifs

Eventail brise quatre images vers 1830
Palmettes en pinacles, en carton gaufré, décor gravé à l'eau-forte à rehauts gouachés et dorés, fond gouaché à l'éponge en camaïeu, monture en os, rivure en métal doré, ruban en cordonnet ; 14 brins

Paris, Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

Eventail brise quatre images vers 1830
Palmettes en pinacles, en carton gaufré, décor gravé à l'eau-forte à rehauts gouachés et dorés, fond gouaché à l'éponge en camaïeu, monture en os, rivure en métal doré, ruban en cordonnet ; 14 brins

Paris, Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

Ecran Foyer de théâtre vers 1830
Feuille en taferas de soie imprimé, bordure en papier doré, structure en métal, manche en bois tourné et laqué noir

Paris, Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

Ecran Foyer de théâtre vers 1830
Feuille en taferas de soie imprimé, bordure en papier doré, structure en métal, manche en bois tourné et laqué noir

Paris, Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

Le Louvre et le Salon

Eugène Amaury-Duval
Portrait d'Isaure Chassériau - 1838
Salon de 1839

Rennes, Musée des Beaux-Arts

Eugène Amaury-Duval
Portrait d'Isaure Chassériau - 1838
Salon de 1839

Rennes, Musée des Beaux-Arts

Auguste Préault
Le Silence - vers 1842-1843
Salon de 1849

Auguste Préault
Le Silence - vers 1842-1843
Salon de 1849

François-Joseph Bosio
Henri IV enfant - 1824

Lille, Palais des Beaux-Arts

François-Joseph Bosio
Henri IV enfant - 1824

Lille, Palais des Beaux-Arts

Jehan Duseigneur
Roland Furieux - 1867
Salon de 1831

Jehan Duseigneur
Roland Furieux - 1867
Salon de 1831

Notre-Dame de Paris, le roman de Victor Hugo

Attribué à Bavozet Frères et soeur, Pairis
Pendule Notre-Dame vers 1835

Paris, Musée Carnavalet-Histoire de Paris

Attribué à Bavozet Frères et soeur, Pairis
Pendule Notre-Dame vers 1835

Paris, Musée Carnavalet-Histoire de Paris

Charles Steuben
La Esmeralda - 1839
Salon de 1839

Charles Steuben
La Esmeralda - 1839
Salon de 1839

Victor Hugo
Notre-Dame de Paris - 1831

Paris, Maison Victor Hugo

Victor Hugo
Notre-Dame de Paris - 1831

Paris, Maison Victor Hugo

1830, le Paris des Révolutions

Auguste Jeanron
Les petits patriotes - 1830
Salon de 1831

Caen, Musée des Beaux-Arts

Auguste Jeanron
Les petits patriotes - 1830
Salon de 1831

Caen, Musée des Beaux-Arts

Paul Carpentier
Episode du 29 juillet 1830 au matin 
Salon de 1831
Des insurgés combattent les troupes royales près du Louvre dont on aperçoit la colonnade à l'arrière-plan.

Paul Carpentier
Episode du 29 juillet 1830 au matin
Salon de 1831
Des insurgés combattent les troupes royales près du Louvre dont on aperçoit la colonnade à l'arrière-plan.

Réduction de la colonne de Juillet

Réduction de la colonne de Juillet

Agustin Dumont
Le Génie de la liberté - 1833
Le plâtre présenté ici est le modèle réduit du Génie que l'on trouve en haut de la colonne de Juillet 
L'original fait 4 mètre de haut

Agustin Dumont
Le Génie de la liberté - 1833
Le plâtre présenté ici est le modèle réduit du Génie que l'on trouve en haut de la colonne de Juillet
L'original fait 4 mètre de haut

Victor Hugo
Hernani - 1829
Manuscrit autographe

Paris, Comédie Française

Victor Hugo
Hernani - 1829
Manuscrit autographe

Paris, Comédie Française

François-Xavier Dupré
Hector Berlioz - 1830

Italie, Rome, Académie de France, Villa Médicis

François-Xavier Dupré
Hector Berlioz - 1830

Italie, Rome, Académie de France, Villa Médicis

Jean-Pierre Dantan
Portrait-charge d'Hector Berlioz

Paris, Musée Carnavalet-Histoire de Paris

Jean-Pierre Dantan
Portrait-charge d'Hector Berlioz

Paris, Musée Carnavalet-Histoire de Paris

Carlo Canella
Vue de la place Vendôme vers 1835

Paris, Musée Carnavalet-Histoire de Paris

Carlo Canella
Vue de la place Vendôme vers 1835

Paris, Musée Carnavalet-Histoire de Paris

François Dubois
Erection de l'obélisque de Louxor sur la place de la Concorde le 25 octobre 1836

Paris, Musée Carnavalet-Histoire de Paris

François Dubois
Erection de l'obélisque de Louxor sur la place de la Concorde le 25 octobre 1836

Paris, Musée Carnavalet-Histoire de Paris

Le Quartier Latin

Boîte à marmotte vers 1840
Les jeunes savoyards, qui venaient dans les villes durant l'hiver pour ramoner les cheminées, complétaient leurs maigres revenus en montrant des marmottes apprivoisées qu'ils faisaient danser.
Ils portaient en bandoulière une

Boîte à marmotte vers 1840
Les jeunes savoyards, qui venaient dans les villes durant l'hiver pour ramoner les cheminées, complétaient leurs maigres revenus en montrant des marmottes apprivoisées qu'ils faisaient danser.
Ils portaient en bandoulière une "boîte à marmotte"destinée à abriter l'animal.

Paris, Musée Carnavalet-Histoire de Paris

Paul-Emile Destouches
L'attente du bal masqué - 1831
Une jeune femme en tenue de poissarde est assise sur une fenêtre en attendant l'heure du bal masqué.
Sous la monarchie de Juillet, la tenue de poissarde était devenue un des déguisements favoris des bals masqués.

Mon tableau préféré de cette exposition avec le portrait du jeune homme qui suit

Nantes, Musée d'Arts

Paul-Emile Destouches
L'attente du bal masqué - 1831
Une jeune femme en tenue de poissarde est assise sur une fenêtre en attendant l'heure du bal masqué.
Sous la monarchie de Juillet, la tenue de poissarde était devenue un des déguisements favoris des bals masqués.

Mon tableau préféré de cette exposition avec le portrait du jeune homme qui suit

Nantes, Musée d'Arts

N'est-il pas beau ce jeune homme ?

Raymond Bonheur
Félicien David, compositeur en costume saint-simonien - vers 1832

Saint-Germain-en-Laye, musée municipal

N'est-il pas beau ce jeune homme ?

Raymond Bonheur
Félicien David, compositeur en costume saint-simonien - vers 1832

Saint-Germain-en-Laye, musée municipal

Joseph-Désiré Court
La loge ou la Vénitienne au bal masqué - 1837

Très jolie femme

Joseph-Désiré Court
La loge ou la Vénitienne au bal masqué - 1837

Très jolie femme

Eugène Lami
Une voiture de masques, place de la Concorde - 1834

Paris, Musée Carnavalet-Histoire de Paris

Eugène Lami
Une voiture de masques, place de la Concorde - 1834

Paris, Musée Carnavalet-Histoire de Paris

Détail du tableau
On y voit de très beaux costumes de carnaval

Détail du tableau
On y voit de très beaux costumes de carnaval

La Chaussée d'Antin et la Nouvelle Athènes

T.B Bitter
L'atelier du peintre vers 1820

Paris, Musée Carnavalet-Histoire de Paris

T.B Bitter
L'atelier du peintre vers 1820

Paris, Musée Carnavalet-Histoire de Paris

Henri Lehmann
Franz Liszt pianiste et compositeur - 1839

Paris, Musée Carnavalet-Histoire de Paris

Henri Lehmann
Franz Liszt pianiste et compositeur - 1839

Paris, Musée Carnavalet-Histoire de Paris

Ary Scheffer
Frédéric Chopin, compositeur - 1849

Pays-Bas, Dordrecht, Dordrecht Museum

Ary Scheffer
Frédéric Chopin, compositeur - 1849

Pays-Bas, Dordrecht, Dordrecht Museum

Auguste Charpentier
George Sand - 1838

Paris, Musée de la vie romantique

Auguste Charpentier
George Sand - 1838

Paris, Musée de la vie romantique

Jean-Charles Olivier
Marie Duplessis, la dame aux camélias vers 1845

Grâce à Alexandre Dumas fils qui en fit sa Marguerite Gautier et à Verdi qui l'immortalisa sous le nom de Violetta Valery dans la Traviata, Marie Duplessis est restée, sous le surnom de la Dame aux camélias, l'un des mythes les plus vivaces de la période romantique.
Elle disparut a 23 ans.

Villers-Cotterêts, musée Alexandre Dumas

Jean-Charles Olivier
Marie Duplessis, la dame aux camélias vers 1845

Grâce à Alexandre Dumas fils qui en fit sa Marguerite Gautier et à Verdi qui l'immortalisa sous le nom de Violetta Valery dans la Traviata, Marie Duplessis est restée, sous le surnom de la Dame aux camélias, l'un des mythes les plus vivaces de la période romantique.
Elle disparut a 23 ans.

Villers-Cotterêts, musée Alexandre Dumas

Les Grands Boulevards

Olof Södermark
Henri Beyle dit Stendhal, romancier et journaliste - 1840

Versailles, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon

Olof Södermark
Henri Beyle dit Stendhal, romancier et journaliste - 1840

Versailles, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon

Eugène Giraud
Alexandre Dumas vers 1842

Villers-Cotterêts, musée Alexandre Dumas

Eugène Giraud
Alexandre Dumas vers 1842

Villers-Cotterêts, musée Alexandre Dumas

Pierre-Jean David d'Angers
Mle Mars - 1825

Mle Mars, la perfection vivante, fut pendant plus de 40 ans, l'étoile incontestée du Théâtre-Français.
Tout en défendant le répertoire ancien, elle créa aussi plus de cent rôles inédits.

Paris, Musée de la vie romantique

Pierre-Jean David d'Angers
Mle Mars - 1825

Mle Mars, la perfection vivante, fut pendant plus de 40 ans, l'étoile incontestée du Théâtre-Français.
Tout en défendant le répertoire ancien, elle créa aussi plus de cent rôles inédits.

Paris, Musée de la vie romantique

Jean-Pierre Dantan
Giuseppe Verdi, compositeur - 1866

Paris, Musée Carnavalet-Histoire de Paris

Jean-Pierre Dantan
Giuseppe Verdi, compositeur - 1866

Paris, Musée Carnavalet-Histoire de Paris

Jean-Pierre Dantan
Félicité Noblet (Mme Alexis Dupont) dans le

Jean-Pierre Dantan
Félicité Noblet (Mme Alexis Dupont) dans le "pas styrien" de Gustave III - 1837



Paris, Musée Carnavalet-Histoire de Paris



05/06/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres